François et l’écologie

La publication de l’encyclique « Laudato si » par le Pape François a été un événement médiatique fort. Son texte nous invite à réfléchir sur notre rapport à la création. Parler de création c’est déjà implicitement évoquer et reconnaître l’existence d’un Créateur.

C’est là que St François, patron de l’écologie, vient nous éclairer par son expérience et sa réflexion. En effet, il ne cesse de nous rappeler que tout vient de Dieu, sans qui n’est aucun bien… Il est la source de toute vie ! François ne se situe donc pas en propriétaire, bien au contraire il a pris petit à petit conscience que chaque être n’existe que par la grâce de Dieu au même titre que lui. Ce qui l’a amené à ne se considérer que comme une créature parmi d’autres créatures.

Chaque créature porte en elle la marque du Créateur et plus encore elle reflète quelque chose de Dieu. On peut y voir la bonté et la beauté de Dieu qui se manifeste dans la diversité. Chaque fleur rayonne, à sa façon, la bonté et la générosité gratuite de Dieu…
Par leurs simples existences toutes les créatures chantent la louange du Créateur par ce qu’elles sont, par leurs couleurs, leur parfum, leur forme, leur chant, leur force, leur grâce, leur majesté… Toutes ensemble elles reflètent la beauté et la grandeur du créateur qui manifeste son amour dans une diversité qui soutient, permet, organise toutes les formes de vie.

Si toute créature est crée par Dieu, il nous faut reconnaître ce lien vital. Impossible donc de s’approprier la création et d’en disposer pour nos besoins utilitaires privés.

St François nous invite à aller encore plus loin dans la prise de conscience. Si toutes les créatures viennent de Dieu nous devrions considérer chacune d’elle comme un frère et une sœur dont nous avons absolument besoin. Il y a un lien de vie entre toutes les créatures. Aucune ne peut vivre seule au monde, tout est lié. Il nous faut donc apprendre avec François à respecter chaque créature et à fraterniser avec elles pour chanter les louanges de Dieu. Avec elles et par elles s’exprime la bonté de Dieu les unes pour les autres et avec elles nous pouvons rendre grâce pour tant de dons gratuits.

Cette attitude de François s’enracine dans une humilité profonde qui rend possible la reconnaissance de chaque créature comme un frère ou une sœur aimée de Dieu dont nous avons besoin pour simplement vivre.

« Laudato si », loué sois-tu, le titre de l’encyclique emprunté à François devient alors un programme de vie qui nous décentre de nous mêmes et nous invite à accueillir les dons de Dieu avec reconnaissance et à nous libérer de tout désir de domination et de possession des créatures dont je ne peux pas disposer à ma guise mais qui m’apprennent délicatement le chemin lumineux du salut.

« Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures […] Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité ! »

Frère Jo Coz

Permalink

Comments are closed.